Abdallah Saleh tué, deux jours après le retournement de sa veste

Ce lundi, les houthis assurent que l’ex-président, Ali Abdallah Salah, avec lequel ils étaient en conflit, a été tué lors de combats dans la capitale Sanaa.

« Le ministère de l’Intérieur annonce la fin de la milice de la trahison et la mort de son chef (Ali Abdallah Saleh) et d’un certain nombre de ses éléments criminels », a assuré la chaîne de télévision Al-Massira, appartenant aux houthis, en citant un communiqué.

Par ailleurs, la mort de l’ancien président, âgé de 75 ans, n’a pas tout de suite été confirmée par son parti, le Congrès populaire général (CPG), ou par des proches alors que des photos et vidéos circulent dans lesquelles on peut le voir assez clairement.

En 2014, Ali Abdallah Saleh s’était allié avec les houthis, soutenus aussi par la république islamique d’Iran, avant d’annoncer ces derniers jours la fin de cette alliance et le début d’une autre avec les wahhabites Saoudiens.

Avec comme source : Lepoint.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *