moqtada al sadr avec mohammad ben salman
Moqtada Al Sadr avec le prince héritier saoudien Mohammad ben Salman, 30 juillet 2017

Moqtada Al-Sadr visite officiellement l’Arabie Saoudite et crée la polémique !

Dimanche, la presse saoudienne a annoncé que Sayed Moqtada Al-Sadr a été invité par les autorités saoudiennes et reçu par le prince héritier Mohammed ben Salman à Jeddah, afin d’échanger leurs points de vus sur des sujets « d’intérêts communs » selon les déclarations officielles.

« Son Eminence Sayed Moqtada Al-Sadr a reçu une invitation officielle de l’Arabie Saoudite », déclare un communiqué.

En effet, 11 ans après sa première visite, Al-Sadr s’est rendu à Jeddah et a été salué à son arrivée par l’ancien ambassadeur saoudien Thamer al-Sabhan. Cette même personne qui critiquait Al-Hashd Al-Sha’bi alors que le rassemblement de groupes armés donnait des milliers de martyrs pour libérer les terres irakiennes de Daesh.

Par ailleurs, selon le journal Kurdistan24, lors de cette réunion, Salman et as-Sadr ont discuté de l’avenir de l’Irak et de l’impact de l’indépendance du Kurdistan irakien.

« Nous avons été très satisfaits de ce qui s’est dit, c’est une percée positive dans les relations saoudiennes-irakiennes, et nous espérons que ce sera le début de la fin des conflits sectaires dans la région arabo-islamique », indique un communiqué du bureau d’Al-Sadr.

Or Al-Sadr ne représente pas l’Irak et ces prétentions ne peuvent être légitimes puisque Al-Sadr n’a pas été élu par le peuple irakien pour qu’il se permette de tenir ces échanges et ces informations.

Alors que l’Arabie Saoudite est derrière les massacres des chiites à Qatif, Bahreïn, Yémen, Liban, Syrie, Afghanistan, Pakistan et partout sur terre, la visite de Moqtada Al-Sadr a créé la polémique, certains ayant considéré cela comme une trahison contre les chiites. Contrairement aux prétentions de ses défenseurs, la visite de Al-Sadr n’est pas venu pour tenter de stopper les actions du pouvoir saoudien contre les chiites mais est venu dans un contexte où Al-Sadr cherche un soutien direct des Al-Saoud.

Comment analyser cette visite ?

Moqtada Al-Sadr est dans une stratégie d’indépendance envers l’Iran qui a débuté il y a maintenant plusieurs années. Une partie de ses anciens soutiens militaires ont pris leurs distances avec Al-Sadr et ont reçu des soutiens de l’Iran, tout comme lui. Ceci dit, Al-Sadr tente de s’éloigner de l’Iran tout en se rapprochant des arabes. Pour cela, il multiplie les rapprochements et adopte une posture nationaliste irakienne.

C’est dans ce contexte des rapports de force que vient cette visite car en vérité quels intérêts communs existent-ils entre les autorités terroristes saoudiennes et les chiites irakiens si ce n’est rien du tout.

Le problème de cette visite en quelques points

– Le pouvoir saoudien promeut l’idéologie wahhabite (salafiste) qui rend mécréant les chiites, quand elle n’appelle pas simplement aux massacres contre les partisans de l’imam Ali (as). Il y a donc incompabilité idéologique et dogmatique, à titre d’exemple, récemment le prince saoudien Mohammad ben Salman insulta l’imam Al-Mahdi (as).

– Les Al-Saoud en ce moment même sont en train de détruire le Yémen et de massacrer les chiites dans l’Ouest de l’Arabie Saoudite. En plus, d’avoir semé le chaos en Syrie et mené la répression des chiites du Bahreïn. Doit-on rajouter également qu’ils mènent des actions de déstabilisation (qui visent surtout les minorités comme les chiites) partout sur terre, et ceci même en Europe.

– Al-Saoud collabore activement avec leurs alliés américains et israéliens

– Al-Sadr a eu le courage de demander la démission de Bashar Al-Assad en Syrie, on attend de lui le même courage pour exiger la démission des Al-Saoud en Arabie Saoudite et ensuite leur condamnation pour massacres, fitna, terrorisme et tyrannie.

Avec comme source: Téhéran News

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *