Arabie Saoudite : où sont les femmes ?

Du jamais vu, un « conseil de filles » organisé par l’Arabie Saoudite en vue d’améliorer la condition des femmes a eu lieu cette semaine. Sauf qu’aucune femme n’était présente pour s’exprimer !

Le royaume des Saoud, connu pour son mauvais dossier sur la question des droits des femmes, a organisé un « conseil de filles » dans le but d’offrir une place plus importante aux saoudiennes dans la vie publique.

Le prince Faisal bin Mishal bin Saud, gouverneur de la province d’al-Qassim, a salué ce projet. Projet qui rassemblait 13 personnes. 13 hommes. Les principales concernées étaient bien absentes.

Apparemment, des femmes étaient présentes lors de l’événement, mais séparées dans une arrière-salle, assistant au conseil par liaison visuelle.

« Dans la région d’Al Qasim, nous voyons les femmes comme les sœurs des hommes, et nous ressentons la responsabilité de leur offrir de plus en plus d’opportunités », a expliqué le prince Faisal.

Cette situation ubuesque a bien entendu déchainé une vague de tweets pleine de sarcasme sur la toile. Les utilisateurs des médias sociaux ont rapidement saisi l’ironie de la situation, et beaucoup ont réagi avec colère.

En Arabie saoudite, les femmes sont confrontées à beaucoup de restrictions sur leurs droits, y compris la difficulté d’obtenir un permis de conduire ou un passeport sans le consentement des membres masculins de leur famille.

Les récentes luttes économiques de l’Arabie saoudite pourraient donner lieu à de plus grandes libertés pour les femmes. La baisse des prix du pétrole et les fortes dépenses militaires engagées dans le massacre des Yéménites ont amené des réformes financières et des libertés supplémentaires pour les Saoudiennes.

En effet, l’année dernière, le célèbre acteur et prince Alwaleed bin Talal bin Abdul Aziz al-Saud, membre de la famille royale, a déclaré que le refus du royaume de permettre aux femmes de conduire entraînait des pertes de plusieurs milliards de dollars.

Un nouveau plan a appelé à l’augmentation du rôle des femmes saoudiennes dans l’économie, y compris l’augmentation de leur participation dans la main-d’œuvre de 22 à 30% d’ici 2030.

Décidément, l’argent au détriment des mœurs est intemporel.

Avec comme source: TheSun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *