Iran: les « mercenaires saoudiens » payeront pour la mort des gardes-frontières iraniens

Le général de brigade Hossein Ashtari, a averti les «mercenaires saoudiens» que leur attaque terroriste sur les gardes-frontières iraniennes à la frontière conjointe avec le Pakistan leur coûterait cher.

À la suite d’une attaque terroriste transfrontalière depuis l’intérieur du Pakistan, le 26 avril, 10 militaires iraniens ont été tués au service de Mirjaveh, dans la province du sud-est du Sistan et du Baloutchistan. Un gardien de frontière a également été enlevé par les terroristes.

Lundi, lors d’une réunion avec les familles endeuillées des gardes-martyres, le général de brigade Ashtari a souligné que le passage des «lâches terroristes» ne restera pas sans réponse.

« Les mercenaires qui sont renforcés avec l’argent saoudien et ont tué nos gardes-frontières paieront prochainement leur acte » a t-il souligné.

Le commandant a en outre déclaré qu’une délégation iranienne qui avait été envoyée au Pakistan pour poursuivre la question est revenue avec ds «bonnes nouvelles» qui seront rendues publiques dans les jours qui suivent.

L’attaque contre les troupes iraniennes a été revendiquée par le groupe terroriste takfiriste Jaish al-Adl.

La police iranienne a déclaré que les martyrs ont été tués par des armes à longue portée tirées du sol pakistanais.

Un jour plus tard, le 27 avril, le président iranien Hassan Rouhani a envoyé une lettre au Premier ministre du Pakistan Nawaz Sharif, appelant Islamabad à poursuivre et à traduire en justice les auteurs de l’attaque.

Avec comme source: Abna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *