Koweït : Une peine de prison de plus de 40 ans pour un député chiite

Abdel Hamid Dashti, un député koweïtien chiite, a été condamné à une nouvelle peine de 42 ans  et 6 mois de prison pour avoir fait des commentaires jugés offensants par l’Arabie saoudite et le gouvernement du Bahreïn et ainisi, mettre en danger les liens du Koweït avec eux.

Dans des affaires antérieures, il a également été accusé d’avoir insulté le dirigeant du Koweït. Dashti est connu pour sa ferme opposition contre le régime bahreïni et  l’intervention de l’armée saoudienne en 2011  à la demande du gouvernement de Manama qu’il a qualifiée d’invasion. 

Depuis le 14 février 2011, des milliers de manifestants anti-régime ont tenu de nombreuses manifestations demandant à la famille Al-Khalifah de renoncer au pouvoir. Des dizaines de personnes ont été tuées et des centaines d’autres blessées ou arrêtées dans le mouvement.

Le député  a aussi critiqué Riyadh pour sa campagne militaire contre le Yémen, où la coalition militaire saoudienne a fait plus de 11.000 morts depuis mars 2015.

En mai 2015, le législateur koweitien a demandé que le ministre des Affaires étrangères soit interrogé sur la participation du Koweït à la coalition menée par l’Arabie saoudite  contre le Yémen, qui, selon lui, violait la Constitution. Le Parlement a toutefois rejetté sa demande.

Depuis 8 mois, Dashti vit en Grande-Bretagne pour recevoir des soins médicaux. Par ailleurs, il a déclaré qu’il était innocent des accusations portées contre lui, et a noté que les charges contre lui violaient le droit à la liberté d’expression. 

« Peut-on croire que ma sentence s’élève à 42 ans et six mois de prison pour avoir seulement exprimer mon opinion »,a-t-il déclaré dans un Tweet. 

Ces dernières années, des dizaines d’activistes ont été emprisonnés pour avoir soi-disant insulté les monarchies arabes de la région du golfe Persique. Plusieurs autres sont encore en attente de procès pour des accusations similaires.

Avec comme source : ABNA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *