Le parlement irakien reconnait le Hashd al-Shaabi comme une partie officielle de l’armée nationale

Les membres du parlement irakien ont voté ce samedi pour reconnaître les forces de mobilisations populaires, connues sous le nom de Hashd al-Shaabi, en tant que force officielle avec des droits similaires à ceux de l’armée régulière.

Selon Iraqi News, la loi reconnaît Hashd al-Shaabi comme faisant partie des forces armées nationales. Ainsi, la loi stipule que le personnel affilié à la force doit être déconnecté de toute autre affiliation (politique, sociale,…). Un mandat exclusif est accordé au commandant général des forces armées pour décider de la répartition et du déploiement de la force entre les provinces.

Les députés du parlement irakien ont déclaré que le Hashd al-Shaabi serait également sous le contrôle total des forces armées et jouirait des mêmes droits et privilèges que l’armée régulière. 

De plus, le décret parlementaire stipule que les membres de tous les groupes ethniques et religieux irakiens auront le droit de rejoindre  le Hashd al-Shaabi et ils seront réorganisés par l’armée après l’opération de libération de Mossoul.

Le Hashd al-Shaabi a été formé après l’appel de l’Ayatollah irakien Ali al-Sistani, en été 2014, lorsque Daesh  a capturé plusieurs provinces irakiennes.  L’Ayatollah  a exhorté les civils à prendre les armes et à lutter contre le groupe terroriste takfiri.

Les forces de mobilisation populaire, ainsi que les troupes de l’armée irakienne et les forces kurdes de Peshmerga ont été impliquées dans l’opération de libération de Mossoul.

Le Premier ministre irakien, Haider Abadi, a annoncé le 17 octobre le début d’une opération militaire visant à récupérer Mossoul, la deuxième plus grande ville irakienne, tombée dans les mains de Daesh depuis 2014. Pendant ce temps, les combattants volontaires de Hashd al-Shaabi ont mis en place une offensive contre les terroristes de Daesh à l’ouest de Mossoul le 29 octobre afin de bloquer les différents sortes d’approvisionnement par Raqqa en Syrie. 

Avec comme source: ABNA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *