Le président égyptien Sissi affirme qu’il soutiendra l’armée syrienne

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a affirmé lors d’un entretien accordé à la télévision publique portugaise RTP que l’Egypte soutiendra l’armée syrienne, une position qui enrage déjà les pays du Golfe Persique et surtout l’Arabie saoudite.

Cette nouvelle orientation de l’Egypte dans sa politique internationale survient après son rapprochement au cours de cette année avec la Russie, principal soutien du régime syrien avec l’Iran.

« Notre priorité est de soutenir les armées nationales, par exemple en Libye pour renforcer le contrôle de l’armée sur le territoire et traiter les éléments extrémistes. Même chose en Syrie et en Irak », a-t-il dit dans l’entretien diffusé mardi soir en répondant à la question de savoir si l’Egypte envisagerait un rôle de maintien de la paix en Syrie sous mandat de l’ONU.

Au journaliste qui lui demandait s’il parlait de l’armée syrienne, il a répondu « oui ».

« Notre position en Egypte est de respecter la volonté du peuple syrien, et qu’une solution politique à la crise syrienne est la meilleure façon de procéder », a-t-il rajouté.

Après que Sissi a destitué son prédécesseur Mohamed Morsi en 2013, son gouvernement a reçu des milliards de dollars d’aide de l’Arabie saoudite, mais les relations entre les deux pays se sont refroidies récemment en raison de la position du Caire sur la Syrie et son rapprochement avec la Russie. Par ailleurs, l’Arabie Saoudite a décidé en octobre de suspendre ses livraisons de produits pétroliers au Caire. après que l’Egypte a soutenu à l’ONU une résolution russe sur la Syrie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *