L’Iran dénonce le wahhabisme coupable du terrorisme international

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a critiqué les États-Unis pour avoir marginalisé les groupes musulmans, affirmant que cette complicité est à l’origine des extrémistes wahhabites.

« L’ennemi de l’Iran a induit en erreur l’Occident pour tolérer la promotion mondiale du wahhabisme, ce qui a entraîné Al-Qaeda, ISIS (Daesh) et Al Nosra (actuellement connu sous le nom de Jabhat Fateh al-Sham) », a déclaré le général Zarif sur son Compte Twitter mardi.

« La complicité américaine dans la marginalisation des groupes musulmans laissera à nouveau le champ ouvert pour le recrutement des extrémistes wahhabistes », a-t-il ajouté.

Le principal diplomate iranien a également souligné l’importance d’établir un forum de dialogue régional inclusif dans le golfe Persique compte tenu des récents développements dans la région.

L’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, le Bahreïn, les Maldives et l’Égypte ont récemment rompu les liens avec le Qatar. Dans leur apparente tentative d’assurer le soutien américain et celui d’Israël, les quatre pays ont cité les liens du Qatar avec le Hamas et l’ont accusé de soutenir le terrorisme, accusation que le gouvernement qatari réfute.

Les pays régionaux ont également bloqué leurs routes de transit vers le Qatar et ont ordonné à la plupart des ressortissants qataris de partir. De plus, les mesures ont également rendu les visites familiales difficiles. En effet, les voies aériennes du Qatar ont été interdites d’utiliser l’espace aérien du groupe de pays dirigé par l’Arabie Saoudite.

Le wahhabisme est l’idéologie radicale qui domine en Arabie saoudite, prêchée librement par les clercs soutenus par le gouvernement et inspirant les terroristes à travers le monde. Daech et d’autres groupes terroristes Takfiri utilisent l’idéologie pour déclarer les personnes d’autres religions comme des «infidèles» et ensuite les tuer.

Au cours des dernières années, l’Arabie saoudite, soutenue par ses alliés régionaux et occidentaux, a fourni un généreux soutien idéologique et financier aux groupes terroristes extrémistes opérant dans la région, en particulier sur le sol syrien pour renverser le gouvernement légitime à Damas, allié d’Iran.

Avec comme source: Abna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *