Hajj 2017: L’Iran et l’Arabie Saoudite en pleine discussion

Le 23 février 2017, une délégation iranienne sera envoyée en Arabie Saoudite pour discuter du Hajj avec les autorités saoudiennes.

Mohammad Saleh bin Taher Benten, le ministre saoudien du Hajj et de la Omra comme tous les ans, a envoyé une lettre à tous les pays, y compris l’Iran.

Hojjatoleslam Ali Qazi Asgar, représentant du Chef suprême du Hajj et des affaires de pèlerinage iranien s’est entretenu avec l’IRNA lors d’une cérémonie organisée pour commémorer le départ de l’ayatollah Akbar Hashemi. « En Arabie saoudite, la délégation iranienne présentera ses positions pour participer à la cérémonie annuelle du Hajj avec gloire et dignité […] Nous avons reçu la lettre et nous avons décidé d’envoyer une délégation pour négocier avec les officiels saoudiens. » a t-il déclaré.

Exprimant l’espoir de fournir une meilleure situation pour les pèlerins du Hajj cette année de la part des responsables saoudiens, Qazi Asgar a déclaré: « Nous ferons de notre mieux pour tenir le pèlerinage du Hadj cette année. Le pays hôte doit préparer le terrain pour le pèlerinage du Hadj ».

Qazi Asgar a déclaré: « L’Iran n’a pas de conditions à remplir pour assister à la cérémonie du Hadj, mais il y a certaines questions qui devraient être résolues autrement, il risquerait d’y avoir des problèmes pour l’expédition des pèlerins. »

Le 24 septembre 2015, des milliers de pèlerins ont été tués, dont environ 500 iraniens. Qazi Asgar a exprimé l’espoir que ces questions soient résolues lors des prochaines négociations en février.

L’événement a lancé une vague internationale pour condamner l’incompétence et la mauvaise gestion des officiels saoudiens dans l’administration du rituel annuel le plus important des musulmans.

Avec comme source: Abna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *