hassan nasrallah 7 mai 2018

Nasrallah satisfait des résultats des législatives : la résistance a gagné !

Le secrétaire général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, a tenu un discours hier à l’occasion de la victoire de la majorité des listes électorales soutenues par le Hezbollah et le mouvement Amal. Il s’est exprimé peu après le Premier ministre Saad Hariri, qui a reconnu que son mouvement, le Courant du Futur, perdait un tiers de ses sièges.

C’est une grande victoire pour le Hezbollah aux élections législatives qui se sont tenues dimanche dernier. « Nous pouvons dire aujourd’hui (…) que l’objectif a été réalisé », a affirmé Sayed Nasrallah.

« La composition du nouveau Parlement représente une garantie et une grande force pour (…) la protection de cette équation en or : l’armée, le peuple, la Résistance », a-t-il soutenu.

Retrouvez certaines parties de son discours ci-dessous.

Merci aux Libanais !

« Tout d’abord, je voudrais m’attarder sur les résultats des législatives, faire une lecture générale, appeler à l’ouverture d’une nouvelle page et remercier tous ceux qui ont été fidèles à la voie de la résistance.

L’organisation des législatives après 5 ans de retard constitue un exploit en lui-même pour le Liban, le pouvoir et le chef d’Etat Michel Aoun ainsi que pour le gouvernement actuel et toutes les parties libanaises qui ont coopéré à la réussite de ce scrutin.

La nouvelle loi proportionnelle a garanti la représentation d’une grande partie des forces politiques. Il convient d’apporter certaines retouches à certains problèmes ou erreurs dus à ce mode électoral, mais il est inadmissible d’y renoncer. D’aucuns ont prétendu que l’objectif de cette loi est d’écarter certaines parties de la scène politique, ce qui n’est pas du tout vrai.

Parmi les points positifs de ce scrutin c’est qu’il a prouvé que la situation sécuritaire était excellente. Nous avons réussi à organiser ces législatives dans les différentes circonscriptions en un seul jour, ce qui n’était pas le cas auparavant.

Les législatives ont également démontré que les prétentions de certaines personnalités, selon lesquelles elles sont visées au niveau sécuritaire, sont fausses. Ces dirigeants se sont déplacés dans différentes régions, ce qui confirme la stabilité sécuritaire dont jouit le Liban.

La seule personne qui ne pouvait pas se rendre sur place, c’était moi, et ce, en raison des menaces israéliennes aériennes.

Raison pour laquelle, il faut s’attacher à cette stabilité et œuvrer à la préserver à partir de notre conduite. »

Assurer une couverture politique à la résistance

« Nous avons proposé avec nos alliés avant les élections deux grands titres: la nécessité d’obtenir une présence massive au parlement afin de protéger et assurer une couverture politique à la résistance.

Et de mettre à exécution nos programmes électoraux dont entre autres la lutte contre la corruption, le gaspillage des fonds, etc »

Objectif atteint

« Partant des résultats quasi-définitifs, nous pouvons dire que nous avons réalisé notre objectif avec la grâce de Dieu et le soutien des gens fidèles. Notre présence (avec nos alliés) au nouveau parlement assurera la protection de votre choix stratégique (la Résistance) et de l’équation tripartite : armée, peuple, Résistance face aux différentes menaces israéliennes (construction d’un mur à la frontière, exploration du gaz et du pétrole dans des zones libanaises).

La composition de ce nouveau parlement représente une garantie pour la résistance, la souveraineté du pays et aide à la réalisation des programmes électoraux. »

Frapper la crédibilité du Hezbollah

« Une des menaces à laquelle le Hezbollah était exposé avant les élections consistait à altérer sa crédibilité au sein de ses sympathisants et au sein de son environnement.

Plusieurs protagonistes occidentaux ainsi que des médias, surtout ceux des pays du Golfe, ont tenté de ternir son image en l’accusant de trafic de drogue, de blanchiment d’argent…

Certains pays ont imposé des sanctions, exercé des pressions sur des hommes d’affaires émigrés et autres sous prétexte qu’ils soutiennent la résistance. Tout leur objectif est de pousser les gens à se plier à leur desiderata et à renoncer à cette voie. Ils ont même organisé des conférences pour réaliser objectif. La dernière réunion, consacrée au déchiffrement du Hezbollah, a été organisée aux Emirats.

Après avoir réalisé qu’ils ne pourront vaincre la résistance sur le plan militaire, ils ont concentré leurs efforts sur l’environnement de cette résistance afin de semer le doute dans l’esprit de ses sympatisants. Ils ont dépensé une grande somme d’argent à cet égard.

Certains d’entre eux ont annoncé lors des campagnes électorales qu’ils œuvraient pour arracher au Hezbollah l’un des sièges chiites à Baalbeck (Ce siège valait les 127 sièges du parlement, avait déclaré l’assistant du Premier ministre libanais, Ahmad Hariri). Ils ont axé leur lutte sur les fronts de Baalbeck et du sud où se concentrent la majorité des sympathisants du Hezbollah. Le Front de Baalbeck-Hermel requiert une importance dans la lutte contre les groupes takfiristes qui étaient retranchés en Syrie, alors que le front du sud constitue le rempart contre l’occupation israélienne.

Aujourd’hui, cet objectif a été avorté. Il y a une grande victoire morale et politique pour le choix de la résistance. Leur propagande a subi des résultats inverses. En 2009, le taux de participation aux législatives avait atteint 54 % , alors qu’hier (6/5/2018) 63 % des électeurs se sont rendus aux urnes. Nos sympatisants se sont mobilisés dans toutes les circonscriptions pour soutenir le projet de la résistance.

Le niveau élevé de participation de nos sympathisants à ces législatives constitue une riposte directe à cette propagande. »

Ouvrir une nouvelle page

« Il y a une réalité que personne ne peut négliger: aucune partie ne peut éliminer l’autre. Nous avons tous besoin de travailler ensemble afin de résoudre les problèmes sociaux et économiques des Libanais. Avant les élections, nous avons appelé les différents protagonistes d’éviter l’incitation à la division et à la zizanie. Nous appelons, de nouveau, tous les Libanais et les différentes parties au calme, à la patience et à s’écarter des discours sulfureux.

Il faut ouvrir une nouvelle page…, tirer des leçons des erreurs commises.

Les élections sont finies et nous sommes face à de nouveaux défis dans la région. Il convient de former rapidement un nouveau gouvernement.

En dépit des préparations aux législatives, j’ai très bien suivi les menaces israéliennes à l’encontre du Liban, de la Syrie, de Gaza et de l’Iran. Nous n’avons pas de temps à perdre. »

Beyrouth restera la capitale de la résistance

« Je m’adresse à ceux qui sont préoccupés pour l’identité de Beyrouth pour leur dire que la capitale préservera son identité arabe et cette diversité (dans les sièges acquis) reflète la vraie identité de Beyrouth, qui restera la capitale de la résistance.

Dans la circonscription de Jbeil Kessrouan (où les chiites sont minoritaires), nos sympathisants ont œuvré pour élire le candidat du Hezbollah, cheikh Hussein Zoaayter, mais ça n’a pas marché. Nous saluons et remercions votre fidélité ainsi que les candidats de la liste de la ‘Coopération nationale’.

Malgré cela, nous vous appelons à préserver la coexistence dans cette région. »

Remerciement pour votre fidélité

« Je remercie Dieu pour cette victoire, ainsi que les familles des martyrs, qui ont préservé le sang de leurs chers par leurs voix.

Je voudrais également remercier les mutilés de la guerre, les personnes âgées, la participation massive des hommes et femmes.

Je voudrais également saluer les gens de Baalbeck et Hermel, qui lors de la dernière cérémonie électorale, avaient défié les mauvaise conditions météorologiques. Ils se sont protégés de la grêle avant le début de mon discours, en mettant les chaises sur leur tête. Cette image incarne le défi et la volonté chez ces gens.

J’adresse mes remerciements à la machine électorale du Hezbollah, au mouvement Amal, à nos alliés, à nos candidats, au gouvernement, à l’armée ainsi qu’aux forces de sécurité, qui ont contribué à la réussite de ce scrutin.

Nous sommes face à une nouvelle étape au niveau national. Les candidats sont appelés à respecter leurs promesses électorales…faute de quoi ils seront des traîtres. »

Source: Al-Manar TV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *