Sayed Khameini sur Soleimani et l’avion ukrainien

L’Ayatollah Sayed Ali Khamenei a présidé pour la 1ère fois depuis 8 ans, la grande prière de ce vendredi 17 janvier en présence d’une foule massive de fidèles.

Lors de son allocution qui a abordé l’assassinat lâche du général Soleimani, la riposte iranienne à l’attaque américaine, et le drame de l’avion ukrainien abattu, le numéro un iranien a également consacré un discours en arabe- à la fin de son sermon- aux peuples arabophones de la région.

Voici les principaux points de son discours :

Le jour où les missiles iraniens se sont abattus sur la base américaine est l’un des jours de Dieu.

Ces jours auront leur impact dans l’histoire.

Les funérailles du grand martyr Soleimani ont marqué une allégeance d’envergure à la voie de l’Imam Khomeini.

Le martyr Soleimani était l’un des grands dirigeants dans la lutte contre le terrorisme dans la région.

Les Américains n’ont pas combattu Soleimani sur le champ de bataille mais l’ont assassiné lâchement et souillé la face des USA.

La gifle assénée par le CGRI aux Etats Unis a brisé leur prestige et leur Arrogance.

Force Al-Quds

La Force d’Al-Quds n’est pas limitée (à l’Iran) mais elle est présente dans chaque lieu où les opprimés ont besoin d’aide.

La force d’Al-Quds a fourni de l’aide à la Palestine, au Liban, à la Syrie, à l’Irak, au Yémen et a assuré la stabilité à l’Iran.

Le peuple iranien a prouvé qu’il se tient aux côtés de la Résistance et contre la résignation.

Les États-Unis mentent quand ils disent qu’ils soutiennent le peuple iranien.

L’appel du peuple iranien à la vengeance est derrière les missiles qui ont secoué la base américaine.

Avion ukrainien

Nos cœurs ont été brisés après la mort des passagers de l’avion abattu.

L’enquête se poursuivra et ce drame ne se répètera pas.

Les Américains ont exploité le drame amer de l’avion ukrainien pour faire oublier le sacrifice du général Qassem Soleimani.

Nucléaire iranien

Nous ne sommes pas contre les négociations (sur le nucléaire) mais pas à partir d’une position de faiblesse.

Ce trio comme je le disais dès le début des négociations n’a aucune indépendance d’action.

Quelques parties intégrales du discours

« Deux semaines qui viennent de s’écouler ont été marquées par des événements amers ou moins amers. Le jour où des millions d’Iraniens et des dizaines de milliers d’Irakiens sont descendus dans la rue pour faire leurs adieux au grand commandant, fut un jour marqué par la volonté de Dieu. Cette volonté a également été exprimée le jour où les missiles du CGRI ont frappé la base US à Aïn Al-Asad. Ces deux jours feront date qu’une nation ait la volonté et le courage de gifler de cette manière une puissance arrogante, ce n’est que l’illustration de la volonté de Dieu. Les jours passent mais leurs effets restent indéfiniment dans l’histoire des nations et dans leur conscience collective ».

Plus loin dans ses propos, le Leader de la Révolution islamique a ajouté :

« La nation iranienne est une nation résistante et reconnaissante. L’immense foule qui a participe aux funérailles de Soleimani et ce 40 ans après la victoire de la Révolution islamique ne peut signifier qu’une chose: la victoire est dans notre camp et c’est ainsi que Dieu le veut. Cette présence a été aussi une allégeance envers les idéaux du défunt fondateur de la Révolution islamique. Et ce sur fond d’une suractivité de l’empire médiatique à la solde du sionisme qui a tout fait pour ternir l’image de notre commandant martyr. Mais c’est l’inverse qui s’est produit. En Iran, en Irak et partout dans le monde, ce furent les drapeaux américains et israéliens qui ont été incendiés…la mort en martyr de Soleimani aussi été un signe divin. Ce meurtre a déshonoré les USA, car Soleimani a été le plus grand commandant anti-terroriste ».

Dans une autre partie des sermons de la prière du vendredi, l’Ayatollah Khamenei a souligné: « Quant aux trois pays européens qui nous menacent de nous renvoyer au Conseil de sécurité, ces trois pays sont les mêmes qui ont aidé et armé Saddam dans sa guerre contre l’Iran. L’Allemagne a fourni du gaz à Saddam pour qu’il puisse gazer nos soldats. La France a fourni des Super Étendard (avions de chasse, ndlr) pour frapper nos pétroliers. Et idem pour la Grande- Bretagne qui a fait tout ce qu’elle a pu contre l’Iran. Ce trio comme je le disais dès le début des négociations n’a aucune indépendance d’action. Il ne mérite pas confiance. Il s’agit d’un trio au service des États-Unis. Or, les USA n’ont rien pu contre l’Iran et vous qui êtes leurs subalternes, vous ne pourrez rien non plus. Ces gentlemans autour de la table du dialogue sont les terroristes de l’aéroport de Bagdad. Ils cachent des poignes de fer dans des gants de velours….A la nation iranienne je demande qu’elle se renforce…Aucune objection au dialogue mais pas d’une position de faiblesse. »

Concernant les élections, le Leader de la Révolution islamique a déclaré que la participation de la nation au scrutin est un facteur de l’autorité et de la puissance. « La participation aux élections décevra les ennemis du pays », a-t-il souligné.

Dans une autre partie de ses propos, l’Ayatollah Khamenei a déclaré : « De nombreuses tentatives hostiles ont été conjuguées pour que les nations iranienne et irakienne se confrontent. Ils ont dépensé d’importantes sommes d’argent. Ils ont recruté des éléments irresponsables. Ils ont lancé des propagandes diaboliques contre la nation irakienne en Iran et contre la nation iranienne en Irak, mais cette grande mort en martyre a neutralisé toutes ces tentatives diaboliques. Ce que cherchent les États-Unis est de déclencher une guerre civile en Irak, de démembrer ce pays et de finalement faire disparaître les forces combattantes ».

Évoquant les complots des ennemis, le Leader de la Révolution islamique a souligné que la puissance des forces armées pourrait éloigner le risque de la guerre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *