Iran : l’Ayatollah Mohammad Momin est décédé

L’Ayatollah Mohammad Mo’min, importante figure de l’Histoire de l’Iran post-revolution, est décédé ce jeudi à l’âge de 81 ans.

Né dans la sainte ville de Qom en 1938 de parents paysans, il y fait ses études religieuses et s’oppose aux politiques du Shah. Il eut Sayed Hussein Borujurdi, Sayed Ruhollah Khomeini, Sayed Mohammad Hussein Al-Tabtabaei et Sheikh Ali Meshkini comme professeurs.

Lors de l’exil de Sayed Khomeini à Najaf, Sheikh Mo’min le rejoint pendant six mois et y étudie sous de grands savants tels que Sayed Al-Khoei.

Après la révolution islamique, il a été désigné comme président de la Haute Cour de la Révolution.

De 1983 à 2019, il a siégé simultanément au Conseil des gardiens de la Constitution (responsables de veiller à la compatibilité des lois à la Constitution et à l’islam) et à l’Assemblée des experts (élue au suffrage universel et dont la fonction est d’élire ou éventuellement de démettre le Guide Suprême).

Il a été enterré aujourd’hui dans le mausolée de Fatima Al-Massoumah (as) à Qom après la prière mortuaire qui a été dirigée par l’ayatollah Jafar Subhani.

Plusieurs savants d’Iran ont présenté leurs condoléances tels que Sayed Khamenei, Sheikh Makarim Shirazi, Sheikh Houri Hamadani et Sheikh Safi Golpaygani.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *