Arbaeen : une nation sans frontière !

Au poste-frontière iranien de Mehran, un panneau n’indique que deux directions: l’Iran ou la ville sainte de Kerbala, en Irak, point d’aboutissement de la « marche d’Arbaeen ». 

Les organisateurs iraniens affirment que plus de 1,8 million de visas irakiens ont été délivrés cette année aux Iraniens pour le pèlerinage d’Arbaeen.

Venus des quatre coins d’Iran, ces pèlerins défilent en un flot ininterrompu. Tous n’ont qu’un but : le mausolée de l’imam Hussein (as) à Kerbala, à quelques 300 km.

« Je fais ce pèlerinage par dévotion pour l’imam Hussein », explique Khadijeh Mehrjou, 36 ans, élue municipale d’une petite ville du centre de l’Iran.

« L’un des effets du pèlerinage […] est qu’on en vient à mieux se connaître: à chaque pas, vous vous découvrez un peu plus tel que vous êtes », ajoute-t-elle.

« J’ai déjà fait le pèlerinage cinq fois, et j’adorerais recommencer », dit Morteza Taghikhani, 39 ans, qui revient tout juste de Kerbala avec sa femme et leurs deux enfants de six et deux ans.

« J’encourage mes amis et ma famille à le faire aussi », ajoute-t-il, affirmant avoir « eu les larmes aux yeux quand (il a) vu les dômes dorés de Kerbala ».

– Nation « sans frontières » –

On marche seul ou en groupe, en famille –-les enfants en poussette sont nombreux-– ou avec des amis. Les pèlerins n’emportent presque rien, tout au plus un léger sac à dos.  La traversée reste ouverte 24h/24, mais des couvertures et des tentes sont fournies à tous ceux qui ont besoin de repos.

Beaucoup de personnes en fauteuil roulant font le voyage. En effet, pour les fidèles l’accomplissement du pèlerinage permet d’obtenir certaines grâces, comme une guérison.

Pour les Croyants, le choix de l’imam Hussein (as) d’aller jusqu’au martyr plutôt que de se soumettre à un pouvoir injuste résonne toujours. Surtout au moment où les relations entre l’Iran et les Etats-Unis traversent un nouvel accès de tension sur fond de rétablissement de sanctions économiques américaines contre Téhéran.

Parlant d’une nation musulmane « sans frontières », Sajjad Entezar, clerc de 23 ans et étudiant dans un séminaire chiite, assure que « le message politique du pèlerinage d’Arbaeen est que cette nation chiite ne peut être vaincue, ni économiquement, ni politiquement ni militairement ».

Que la Paix soit sur l’imam (as). 

Avec comme sources: TheNews, RtlInfo

Un commentaire

  1. Allahoumma soilli ala Mouhammad wa aali Mouhammad. Magnifique engagement pour l’amour de notre imam al Houssein (as). Qu’Allah donne l’opportunité a tout ceux qui désirent faire la visite pieuse de Karbala de le faire, incha allah; Allahoumma soilli ala Mouhammad wa aali Mouhammad wa andjil faradjahou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *