La haine des wahhabites contre le chiisme !

Dans les pays où le wahhabisme est dominant, la haine contre les chiites est encouragée et très répandue. Une haine dont les vraies motivations sont camouflées par les cheikhs la véhiculant.

Certaines pratiques chiites sont mal comprises par les prêcheurs wahhabites: le mariage temporaire, la commémoration du jour d’Achoura ou encore la taqya, sont souvent au centre de leurs prêches rancunières.

Parfois, et dans le but d’attaquer et pourrir l’image du chiisme aux yeux du public musulman, facilement séduit par leurs discours, ils laissent libre cours à leur imagination et inventent de nouveaux mensonges qui sont diffusés sur de nombreuses chaînes télévisées et religieuses (et en témoignent plusieurs vidéos disponibles sur YouTube de cheikhs salafo-takfiristes excommuniant les chiites sur les plateaux de divers programmes TV).

En effet, ces soi-disant « savants musulmans » ne sont rien que des « haut-parleurs » des régimes politiques wahhabites et pro-wahhabites. Car si, en 1802, les wahhabites saoudiens avaient attaqué la ville sainte de Karbala où est enterré l’Imam Al-Hussein Alayhi Salam (Paix sur Lui) dans le but de se renforcer, alors actuellement, les actes de violence contre les chiites ont le même objectif.

Pour les dirigeants alliés à la monarchie totalitaire saoudienne, le chiisme représente une révolution similaire à la révolution iranienne, bien organisée et encadrée par de vrais hommes de pensée, qui a renversé le Shah de son trône. Autrement dit, le chiisme représente la fin de leurs politiques tyranniques refusant tout changement, aussi simple qu’il soit.

Comme les politiciens sont connus pour être de vrais menteurs qu’aucun citoyen ne croit, ils emploient les religieux dans leurs propagandes, vu que ces derniers sont jugés plus fiables et plus sages, afin d’inculquer aux fidèles de fausses informations sur le chiisme et les chiites émanant d’un mépris à leur égard. Ainsi, la politique et l’argent rendent aveugle ce genre de cheikhs et les détournent de leur rôle principal consistant à unir, non à diviser, à inciter à l’amour, non à faire l’apologie de la haine, à enseigner aux gens la vérité et non à la leur cacher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *