9 mineurs chiites tués au Nord de l’Afghanistan

Aucun groupe n’a directement revendiqué les meurtres dans le quartier éloigné de Tala Wa Barfak, mais le gouvernement a blâmé les terroristes de Daesh qui font des incursions régulières en Afghanistan.

« Neuf mineurs de charbon ont été tués par des hommes inconnus à Tala wa Barfak. Ils rentraient à la maison lorsque leur véhicule a été arrêté par des hommes armés », a déclaré le gouverneur Faiz Mohammad Amiri à l’AFP.

Le gouverneur de la province centrale de Bamiyan, d’où venaient les mineurs de charbon, a confirmé l’incident.

Jusqu’à il y a quelques mois, les terroristes de Daesh étaient en grande partie confinés à Nangarhar, qui borde le Pakistan, où les décapitations et conflits étaient beaucoup plus présents. Mais le gouvernement a déclaré cette semaine que le groupe ne cesse de s’étendre dans d’autres provinces.

Des milliers de musulmans chiites de l’Afghanistan ont organisé mardi une manifestation contre les attaques sectaires croissantes du groupe de Daesh et ont exigé la protection du gouvernement.

L’année dernière, l’Afghanistan a été témoin d’une vague d’attaques contre les chiites revendiquées par Daesh, qui considère les chiites comme des mécréants.

Au moins 14 chiites ont été tués en octobre 2016 lors d’une explosion dans une mosquée de la ville de Mazar-e-Sharif, dans le nord du pays, quelques heures après que des hommes armés ont ciblé des fidèles dans un sanctuaire de Kaboul et martyrisé 18 personnes.

Avec comme source: ABNA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.