Yémen: plus de 320.000 enfants touchés par la famine

Depuis que l’Arabie Saoudite attaque le Yémen, plus de 10.000 personnes sont mortes, et plus de 320.000 enfants meurent de faim. Le pays est au bord d’une catastrophe humanitaire.

Au Yémen, un enfant est tué ou mutilé toutes les quatre heures depuis que les frappes aériennes saoudiennes frappent le pays. Près d’un tiers des victimes civiles sont des enfants.

Avant même que la coalition ne commence l’offensive,  le Yémen était l’un des pays les plus pauvres du monde. Mais l’intensité des combats a véritablement créé une crise humanitaire aux  proportions alarmantes, et les enfants ont tendance à être les plus touchés.

Les attaques visent souvent les écoles et les hôpitaux. L’ONU a vérifié 51 attaques contre des établissements publiques. 63 centres de santé ont été touchés.

L’UNICEF exige que « toutes les parties du conflit se doivent de respecter les lois de la guerre, et d’arrêter immédiatement les attaques contre les civils et les infrastructures civiles, y compris les écoles, les hôpitaux et les installations d’eau. »

Avant Mars 2015, près de la moitié de tous les enfants de moins de cinq ans souffraient de malnutrition chronique. Aujourd’hui, l’UNICEF estime que 320.000 enfants sont confrontés à la malnutrition sévère, tandis que 2,2 millions ont besoin d’aide humanitaire d’urgence pour prévenir la détérioration de leur état nutritionnel.

Cette famine est aussi dû en grande partie au fait que les agriculteurs et pêcheurs ne travaillent plus car ces derniers ont peur que la coalition saoudienne les bombardent comme elle le fait depuis le début de la guerre

« Il semblerait que la coalition soit responsable de deux fois plus de victimes civiles que toutes les autres forces réunies, les gens luttent désespérément pour survivre » a déclaré Zeid Ra’ad Al Hussein, Haut-Commissaire des Nations Unies.

L’UNICEF estime qu’environ 10.000 enfants pourraient avoir péri cette année de maladies en raison de la baisse des services de santé. De plus, près de 40.000 enfants qui meurent chaque année au Yémen avant leur cinquième anniversaire.

Source : AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.