Fillon, Macron, Mélenchon et Le Pen durant le débat de TF1

Qui gagnera l’élection présidentielle française ce dimanche ?

Le premier tour aura lieu ce dimanche. Il y a en tout 11 candidats dont 4 qui ont une véritable possibilité d’arriver au second tour qui aura lieu dans deux semaines et qui désignera le prochain président de la République.

Certains crieront à la manipulation des sondages et ils n’auront pas totalement tort. L’expérience nous indique que les sondages se trompent souvent comme dans le cas du Brexit, l’élection de Trump ou la victoire de Fillon à la primaire de la droite et du centre.

Mais alors pourquoi dire que seulement 4 des 11 candidats peuvent accéder au second tour ?

Premièrement, pour les élections présidentielles, les sondages sont plus ou moins proches du résultat finale. Et quand ils se trompent, c’est dans une marge d’erreur de 1 à 4 points. Alors, c’est bien beau d’avoir foi en Asselineau, par exemple, mais il ne passera jamais du grand inconnu du public avec 1% au président qui gagnera l’élection avec 25% au premier tour et 55% au second tour.

De plus, plusieurs indicateurs nous poussent à croire que seul Fillon, Le Pen, Mélenchon et Macron pourraient avoir une chance d’arriver au second tour. En effet, plusieurs études portant sur leur poids numérique, comme ceux de Filteris, les placent en tête de cette élection mais dans un ordre différent de celui des sondages. Par exemple, dans les dernières études de Filteris, Fillon arrive en tête.

Ensuite, ces 4 candidats sont les seuls ayant des forces militantes assez importantes pour gagner une élection présidentielle. En d’autres mots, des milliers de militants engagés dans leur campagne. Ils sont aussi les seuls à pouvoir remplir des salles de 5000 à 30 000 places pour leurs meetings. Il y a toute une dynamique qui montre clairement que ces 4 candidats sont ceux ayant le plus de chances d’arriver au deuxième tour.

Ceci dit, il est clair que les sondages ne peuvent être source de confiance quant à l’ordre de ces candidats. De plus, quand on voit les propriétaires milliardaires de ces sondages et leur lien avec Macron, il y a de quoi douter. Les gens ne font plus confiance aux sondages, surtout après le Brexit et l’élection de Trump. De plus, cette année le nombre d’indécis pour l’élection présidentielle française est tellement élevé qu’il est impossible de savoir qui la gagnera avec des sondages avec des échantillons de 2000 personnes pour une élection qui verra la participation de 47 millions d’électeurs.

Qui gagnera l’élection ?

Cette élection est cruciale pour la France et le monde. Son résultat déterminera si ce pays continuera dans sa politique pro-américaine au niveau international et libérale pour la politique intérieure ou le changement de camp vers une politique de justice sociale pour ses citoyens et de souverainisme et indépendance avec ses relations avec les autres pays du monde.

Emmanuel Macron serait le favori ?! Un homme que personne ne connaissait il y a encore trois ans, qui n’a jamais été élu, qui a grandi dans les grandes écoles, les ministères et la banque Rothschild. Un homme détesté jusqu’à là pour la loi Macron qui a préparé le terrain à la loi El-Khomri. Un homme qui depuis avril 2016, date de la création de son mouvement En Marche !, a été gonflé par les médias à coups de dizaines de milliers d’articles à son effigie et des heures d’antennes quand d’autres n’avaient pas la chance d’en avoir 10 minutes comme Asselineau. Des dizaines de personnes chaque année créent leur parti politique, pourquoi n’ont-ils pas ces faveurs de la part des médias ? En vérité, Macron est le produit de plusieurs intérêts qui ont voulu le présenter de force aux publics comme on présente un nouveau yaourt dans un magasin. Avec lui aucun grand changement avec la politique de Hollande. Les médias et sondages semblent avoir malheureusement réussi car cet insignifiant banquier est maintenant dans toutes les discussions. Mais la décision est toujours entre les mains des Français.

François Fillon ou le trolling total. Malgré son programme économique très libéral, il était assez apprécié pour son expérience et son « intégrité ». François, ce catholique irréprochable qui veillera aux intérêts du pays. Jusqu’à ce que certains médias dévoilent des affaires le concernant et qui ne sont pas très catholiques pour le coup. Sa campagne en a totalement été détruite. Ceci dit, il garde un socle fort dans l’électorat de droite qui pourrait le mener au deuxième tour si leur mobilisation est forte même si il a perdu beaucoup d’électeurs au profit de Le Pen, Macron ou dans une moindre mesure Dupont-Aignan. Concernant sa politique étrangère, il prône un dialogue avec les Russes et les Iraniens pour combattre Daesh. Mais il semble que nous serrons très vite déçus à ce niveau avec lui.

Marine Le Pen est peut-être celle qui a la plus grande probabilité d’accéder au second tour. Elle a agrandit son socle électoral en 5 ans après les mesures libérales du gouvernement et les problèmes de la sécurité qui secouent le pays. En politique étrangère, elle est excellente : collaboration avec la Russie et la Syrie, prendre ses distances avec l’Arabie Saoudite, etc. Ses mesures internes et économiques sont aussi positives pour les plus démunis. Malheureusement, cette candidate et son parti sont totalement obsédés par la question de l’islam et la présence des musulmans en France. Par exemple, elle veut interdire le voile dans la voie publique. Elle souhaite renégocier les traités européens ou sortir de l’UE.

Jean-Luc Mélenchon est le seul candidat de gauche qui pourrait arriver au second tour. Il a eu une très bonne campagne suivi d’une claire dynamique qui a par ailleurs jeté Hamon dans les oubliettes. Totalement libérale au niveau des mœurs (mariage homosexuel, IVG dans la constitution, féminisme inutile et agressive, etc), il est néanmoins celui qui a le meilleur programme économique qui soit responsable envers l’écologie et les pauvres dans ce pays, même si il reste très coûteux. Au niveau de la politique étrangère, il est aussi intéressant, voulant l’indépendance de la France vis-à-vis de l’Union Européenne, l’OTAN et les USA. Il propose aussi un passage à une VIe République en convoquant une assemblée constituante qui écrira la nouvelle constitution et il compte renégocier les traités européens ou sortir de l’UE.

Comme vous le savez les promesses en campagne ne sont presque toujours que des promesses. Mais à chacun de voir le programme et le parcours politique du candidat qui pourrait l’intéresser et faire son devoir de citoyen. Dimanche, votez en votre âme et conscience !

Yassine Khattabi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *