Iran : Hassan Rohani appelle à la paix à l’occasion d’Eid al-Adha

Mercredi, Hassan Rohani a commémoré le jour du martyre de Rajai et Bahonar en disant: « Rajai et Bahonar étaient des hommes qui avaient choisi la voie du sacrifice dès le premier jour de leur vie ».

« Ces jours-ci nous rappellent les jours très compliqués et difficiles de la fin des années 1970 et du début des années 1980 en République islamique d’Iran: les jours où la révolution et notre gouvernement islamique étaient sous la pression des conspirations des grandes puissances mondiales, en particulier des États-Unis « , a déclaré Rohani.

Il a également poursuivi en disant: « A cette époque, certains groupes à l’intérieur du pays ont profité de l’occasion. Ils suivaient en effet les ordres des superpuissances et de leurs maîtres. Leurs crimes étaient comparables à ceux perpétrés par Daech aujourd’hui « .

Il a poursuivi en disant: « Notre peuple a résisté à différents horizons, défendant la Révolution, son gouvernement et son pays, en s’accrochant à l’espoir. Malgré les graves blessures le peuple ne s’est jamais rendu ».

« Nous devons utiliser l’occasion que nous avons cette semaine pour expliquer ce que nous avons fait. Les gens doivent être informés de ce qui a été fait, guider l’administration sur la bonne voie », a ajouté le président.

« La Eid al-Adha nous enseigne que le fait de jeter des pierres sur le diable doit continuer. Tout le monde est testé dans sa vie et Dieu récompense sur la base des résultats de ces mêmes tests […] Les familles des martyrs vivaient comme Ibrahim (as), abandonnant leurs enfants sur le chemin de Dieu ».

En se référant au regard puissant que laisse le martyr Hojaji, dont la dépouille a récemment été rapatriée, il a ajouté: « Ce fut la meilleure manifestation du pouvoir de l’Iran. Cela montre combien les jeunes Iraniens sont prêts à faire des sacrifices pour leurs objectifs ».

« La Eid al-Adha et la Eid al-Fitr sont nos deux grandes célébrations religieuses et tous les musulmans respectent ces deux célébrations. Nous devons apprendre de ces deux événements et arrêter l’effusion de sang dans la région au nom de l’Islam et de sa miséricorde » A continué le président.

« J’espère que les dirigeants des pays islamiques apprendront la leçon en ces prochains jours sacrés et qu’enfin, nous obtiendrons la paix et la stabilité dans la région et dans tous les pays, que le sang soit débarrassé de notre région et qu’elle devienne une terre de fraternité. l’Iran est très puissante mais patiente, nous n’utiliserons pas le pouvoir sauf en cas de défense ». a t-il conclu.

Avec comme source: Abna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *