Daech et le trafic d’organes humains

Après avoir perdu la plupart de ses ressources financières et de vastes territoires en Irak, Daech s’est de nouveau embourbé dans le trafic d’organes humains à Mossoul.

Dimanche, une source locale a révélé que le Daech a dérobé des organes de dizaines de ses propres membres ainsi que de blessés dans des hôpitaux de la province de Mossoul dans un but de contrebande.

La raison de ce business macabre provient du fait qu’ils sont actuellement confrontés à une grande perte d’argent, en particulier après avoir perdu les champs de pétrole dans le sud de Mossoul, pétrole brut qui fournissait environ 80% du budget de l’organisation.

Une unité médicale spéciale de l’organisation a procédé à l’enlèvement d’organes humains d’environ 85 terroristes et autres patients hospitalisés à Mossoul, il prélèvent des reins, des cœurs, des intestins et autres, qui sont ensuite transportés dans les pays voisins, comme la Syrie, la Turquie et l’Arabie Saoudite.

« Les organes ont été transférés sous contrôle strict à un hôpital à la périphérie de la ville où ils sont introduits en contrebande sur les marchés noirs en Syrie et dans d’autres pays. » a affirmé la source locale.

Ce business de contrebande  génère d’énormes profit à l’organisation terroriste à l’heure où elle connaît un énorme déficit, en effet elle est passée de 80 millions de dollars par mois à 56 millions de dollars.

 

Avec comme source: Abna, Sputnik.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.