Hassan Rouhani met en garde les pays arabes contre la ruse israelienne

Le président iranien Hassan Rouhani a mis en garde les pays arabes de la région contre les offres d’Israël visant à trouver des alliés parmi eux.

S’adressant à la 6e Conférence internationale de soutien à l’Intifada palestinienne à Téhéran ce mercredi, le président iranien a sonné l’alarme sur les tentatives du régime de Tel-Aviv de normaliser les relations avec certains pays arabes de la région.

« Le régime d’occupation, pour tenter de normaliser sa situation, s’est référé pour la première fois à certains pays arabes comme ses alliés contre le front de résistance, au lieu de les qualifier d’ennemis », a-t-il déclaré.

Le régime de Tel-Aviv «prétend que la plupart des pays arabes ne sont plus les ennemis du sionisme ou opposés à l’occupation, mais qu’ils partagent la même phobie de la résistance», a ajouté Rouhani.

Il a également appelé les pays de la région à rester vigilants face aux complots israéliens et a déclaré que le monde musulman doit clarifier sa position sur le projet sioniste quant à la normalisation des liens avec les pays arabes.

«N’est-il pas temps que les voisins disent une fois pour toutes « Non » à la guerre et au fratricide?» ajoute le président en réclamant des efforts collectifs pour résoudre la question palestinienne, qu’il qualifiait de problème majeur pour le monde musulman.

Il a averti que la normalisation des liens entre certains pays arabes et Israël vont permettre d’occulter les crimes israeliens en Palestine et dans d’autres pays musulmans.

Les propos du président iranien ont été prononcés après que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ait déclaré mardi que les pays arabes ne considéraient plus Israël comme leur ennemi.

« Beaucoup de pays arabes réaliseront qu’Israël n’est pas leur ennemi, mais leur allié précieux dans la lutte contre la barbarie qui nous entoure », a déclaré Netanyahou dans la ville australienne de Sydney.

La plupart des gouvernements arabes n’ont pas de relations diplomatiques officielles avec Israël. Néanmoins, des rapports ont indiqué que plusieurs d’entre eux, y compris l’Arabie saoudite, avaient des relations secrètes avec Tel-Aviv.

Avec comme source: press tv

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.