L’Iran jugera 400 de ses fonctionnaires pour surpaiement

Environ 400 fonctionnaires de la République islamique ayant perçu des salaires trop élevés devront être traduits en justice.

D’après un rapport présenté récemment au parlement iranien, 397 fonctionnaires percevaient au moins 6 000 dollars (5 340 euros) par mois, alors que le salaire moyen dans la fonction publique en Iran est de 400 dollars (355 euros). Des dirigeants de grandes entreprises publiques pouvaient quant à eux gagner jusqu’à 20 000 dollars (17 800 euros) par mois.

Pour Ali Larijani, président du parlement iranien, de tels salaires portent atteinte à l’image du secteur public. Outre les poursuites judiciaires, les contrevenants devraient rembourser le trop perçu, a-t-il précisé. Toujours selon lui, pour le moment, 1,8 million de dollars ont déjà été remboursés. Le guide suprême Ali Khamenei avait auparavant dénoncé les énormes salaires, ce qui avait entraîné la démission de plusieurs dirigeants du secteur public.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.