sahih bukhari

Egypte: condamné à de la prison pour avoir tenter de brûler Sahih Bukhari

Ce mercredi, un tribunal égyptien a condamné à un an de prison un citoyen égyptien pour « insulte à la religion islamique » et pour tentative de brûler Sahih Al-Bukhari devant le siège central d’Al-Azhar au Caire durant le mois de mars.

Les sources juridiques ont précisé que l’homme, un certain Youssef, a été condamné à un an de prison et à une amende 1000 livres égyptiennes (112 dollars) pour insulte à la religion islamique et pour sa tentative de brûler Sahih Al-Bukhari devant Al-Azhar qui représente la plus forte institution islamique sunnite du pays.

Le condamné peut toujours faire appel à la cour d’appel qui confirmera ou annulera la condamnation.

« Cela n’a rien avoir avec l’islam » précisa Youssef en ajoutant qu’il ne reconnaissait pas le contenu du livre. Il accusa aussi Al-Azhar  « de suivre Daesh et ne représentant pas l’islam »

Notons que Youssef est détenu depuis que le procureur général s’est chargé de l’affaire.

Sahih Bukhari (aussi écrit Boukhari) est l’ouvrage le plus important et authentique chez les sunnites après le Saint Coran. Ceci dit, il y a eu de toute époque, de grands savants et personnalités sunnites qui ont remit en cause une partie de son contenu. Ces critiques ont explosé à notre époque où des mouvements comme le coranisme montent et où son contenu controversé (isra’iliyates, violence, contradictions, etc) met beaucoup de membres de la communauté sunnite dans une importante impasse religieuse car l’orthodoxie sunnite voudrait que ce livre soit totalement authentique (sahih).

Avec comme source : Middle East Online, MisrDay, AlMesryoon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.