La Corée du Nord menace Israël

Suite à une interview du ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, la tension est montée d’un cran entre la Corée du Nord et Israël.

La tension monte entre Israël et la Corée du Nord depuis vendredi lorsque le site d’information israélien Walla a interviewé le ministre de la Défense israélien Avigdor Lieberman qui a déclaré que le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un était un «dingue à la tête d’une bande de fous extrémistes» et que son régime «mena[çait] la paix du monde» et qu’il avait «franchi la ligne rouge avec ses essais nucléaires» .

L’agence de presse nord-coréenne KCNA a aussitôt qualifié ces propos d’« imprudents et calomnieux. » Elle a aussi menacé Israël ainsi que « tous ceux qui osent atteindre à la dignité du leader suprême », de subir une « punition mille fois plus grande », mais aussi des « représailles sans pitié. » Dans le communiqué, les Nord-Coréens en ont profité pour dénoncer l’occupation des territoires palestiniens avant d’accuser Israël de « crimes contre l’humanité. ». Concernant les tests de missiles, les Nord-Coréens ont tenu à souligner qu’Israël est « le seul possesseur illégal d’armes nucléaires qui jouit du soutien des Etats-Unis, et dans le même temps, Israël attaque la Corée du Nord pour possession d’armes nucléaires. »

La réaction nord-coréenne a surpris la classe politique israélienne qui a fait savoir à Lieberman qu’ils n’avaient pas besoin de problèmes supplémentaires. L’ancien ministre de la Défense, Moshe Yaalon, a réagi sur Twitter : « Le ministre des Paroles discute de manière irresponsable de la Corée du Nord. Et il n’y a pas de Premier ministre pour brider les ministres balbutiants. » Shelly Yachimovich, députée de l’Union sioniste, a pour sa part critiqué la sortie de Lieberman sur Twitter, affirmant que « nous avons assez d’ennemis, concentrons-nous sur eux. ».

Par contre, à Gaza, le porte-parole du Hamas, Sami Abou Zoukhi, a remercié Pyongyang pour « son soutien à la cause palestinienne contre l’occupation». Il est à noter que l’animosité entre les deux pays ne date pas d’hier. En effet, Israël accuse depuis longtemps la Corée du Nord de former des techniciens nucléaires iraniens et de vendre des technologies militaires ainsi que des missiles à Téhéran, au Hezbollah et à la Syrie qui sont vus par Israël comme des menaces stratégiques.

Avec comme source : Libération, Muslimpost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *