Une école au Canada condamnée pour avoir empêché ses étudiants musulmans de prier

La Webber Academy, une école à Calgary au Canada avait été condamnée par la Commission des droits de la personne de l’Alberta  à une amende de 26 000 $ en 2015 pour avoir refusé de permettre à deux élèves musulmans de prier. Un juge de la province vient de confirmer cette décision.

C’est ce que confirme le juge Glen Poelman dans son jugement. Considérant cette interdiction discriminatoire comme étant une atteinte aux droits de la personne. L’établissement privé avait, en effet, interdit à deux de ses élèves, Sarmad Amir et Naman Siddiqui, de prier à l’intérieur de l’école, jugeant le rituel trop prosélyte et anti-laïc.

Le directeur de l’école, Neil Webber, conteste et décide de faire appel devant la Cour du banc de la Reine, affirmant que les familles étaient au courant que l’établissement, non confessionnel, n’était pas apte à accueillir ce genre de pratique religieuse. Cependant, l’école a quand même été sanctionnée à une amande de 26 000 $, peine méritée selon le juge Poelman.

Décision applaudie par Syed Soharwardy, président du Conseil Suprême Islamique du Canada, « Je suis d’accord avec la décision du juge, parce que ces jeunes étaient tout simplement en train d’exercer leurs droits, et leurs droits doivent être respectés. Ils ne causent aucune perturbation ni aucune nuisance. Ils voulaient juste prier. Nous devons respecter les droits de tous les citoyens canadiens, et le droit de culte en fait parti » a-t-il déclaré.

La Webber Academy autorise aujourd’hui ses élèves à prier au sein de l’établissement, respectant ainsi le droit de culte de chacun.

Notons que les musulmans représentent 3.2% de la population totale du Canada représentant ainsi la communauté religieuse qui témoigne de la plus grande croissance du pays.

Avec comme source : Radio Canada International

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.