Cachemire: L’Iran prêt à être médiateur entre l’Inde et le Pakistan

Jeudi, un séminaire inauguré par le Premier ministre Nawaz Sharif, a été organisé par le Secrétariat de l’Assemblée nationale et le Forum des jeunes parlementaires à l’Institut des services parlementaires du Pakistan (PIPS). Les orateurs y ont vivement critiqué l’ONU pour son rôle inexistant dans la résolution du conflit indo-pakistanais du Cachemire. L’Iran a décidé d’adopter le rôle de médiateur afin de calmer les tensions régionales.

Nazir Ahmed, membre de la «Chambre des Lords britannique», a déclaré que le Pakistan devrait solliciter l’aide de superpuissances régionales comme l’Iran, la Russie, la Chine et la Turquie pour résoudre la question du Cachemire.

Certaines de ces puissances régionales ont joué un rôle efficace pour combattre le terrorisme en Syrie, elles ont donc été jugées aptes à résoudre la question du Cachemire.

Récemment, le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad-Javad Zarif a déclaré que si l’Iran était sollicité par le Pakistan et l’Inde, il serait prêt à servir de médiateur entre les deux voisins.

Nazir Ahmed a vivement critiqué le Royaume Uni, l’Onu et l’union Européenne, pour ne pas jouer le rôle de médiateur et encourager à résoudre ce conflit qui perdure depuis plusieurs années. « Mon pays, le Royaume-Uni n’a pas fait assez à cet égard » a t-il dit.

Il a appelé à l’élargissement des membres permanents du Conseil de sécurité, ajoutant que le Pakistan, en tant qu’état d’arme nucléaire, devrait être inclus dans la révision du CSNU.

Le président du Cachemire pakistanais Masood Khan a déclaré que la question du Cachemire ne peut être résolue qu’en répondant aux demandes et aux aspirations des Cachemiris grâce à la mise en œuvre de la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU.

Sheikh Tajamul Hussain, un journaliste de haut rang, a considéré que le régime sioniste a longtemps été un obstacle la solution de la question du Cachemire.

Les orateurs à l’occasion ont déclaré qu’ils s’attendent à ce que le prochain Secrétaire général de l’ONU joue un rôle plus actif et plus efficace dans la résolution de la question du Cachemire.

Avec comme source: Abna

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.