Ayatollah Mohsen Araki : Les efforts de Sheikh Nimr et du peuple bahreïni contre l’injustice

A l’occasion de la première commémoration de la mort de Sheikh Nimr Baqir al-Nimr, une cérémonie de deuil a eu lieu dans la mosquée Azam dans la sainte ville de Qom (Iran). 

De nombreux grands ayatollahs iraniens, leurs représentants et quelques personnalités révolutionnaires d’Arabie Saoudite, du Bahreïn et du Yémen ainsi que des universitaires iraniens et étrangers ou encore des médias et différents groupes de personnes ont participé à la cérémonie durant la nuit du 1 au 2 janvier. 

Lors de la cérémonie, l’ayatollah Mohsen Araki a fait référence au conflit qui oppose la vérité et le mensonge, et a déclaré: « en islam, la vérité et le mensonge reposent sur un inévitable canon divin. Historiquement, la droiture et la fausseté ont toujours été en conflit, et ce conflit même repose sur des règles religieuses. »

« Le plus important de tout cela est que finalement les adeptes de la droiture sont les gagnants des conflits », a-t-il poursuivi. 

En outre, il a tenu à rajouter que la patience était une arme indispensable pour obtenir la victoire. « Sheikh Baqir al-Nimr a fait de nombreux  efforts dans la voie de la droiture par sa patience et sa lutte, et a finalement sacrifié sa vie de cette manière. »

Il a également fait référence à la révolution du peuple bahreïni en disant que: « notre premier conseil au peuple de Bahreïn est d’être patient et d’utiliser tous les outils légitimes dans leur lutte car cela permettra de renforcer leur propre morale. »

« La seconde condition pour la victoire contre l’injustice est de ne pas compter sur les ennemis de Dieu et les tyrans. Il faut être sous la tutelle de Dieu (…). Les gens qui ont confiance en Dieu sont les propriétaires d’une détermination ardente qu’aucun pouvoir ne peut  briser », a-t-il ajouté.

« Le régime d’Al-Khalifa est incapable de combattre  le Sheikh Isa Qassim, et le peuple du Bahreïn doit maintenir son esprit de résistance. La survie d’une nation a un prix et le prix de cela est qu’ils doivent donner le meilleur d’eux-mêmes pour Dieu », a-t-il conclu. 

Par ailleurs, le livre de Sheikh Nimr intitulé Une pétition d’honneur et de dignité a été dévoilé. Ce livre a été traduit en 11 langues par l’Institut International de l’Ayatollah Nimr et l’agence ABNA.

[…Quiconque est tué injustement, alors Nous avons donné pouvoir à son proche [parent]…] Sourâte 17, verset 33

Avec comme source : ABNA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.