Afghanistan: Des milliers de personnes protestent contre Daech

Les habitants de Herat, en Afghanistan, ont protesté contre le terrorisme, en criant des slogans tels que «Mort aux ennemis de l’Afghanistan! Mort à Daech! », en soulevant le portraits de chiites tombés en martyrs lors des récentes attaques.

Les attaques terroristes de Daech contre nos mosquées augmentent de jours en jours. « Ils veulent créer une faille entre chiites et sunnites », a déclaré un des manifestant, Qurban Ali, à l’AFP, « C’est une tendance dangereuse et nous voulons que le gouvernement nous protège. »

Le pays a été longuement été épargné par le terrorisme de Daech malgré des décennies de guerre. Mais depuis quelques mois le groupe takfiriste qui était en grande partie confiné dans la province orientale de Nangarhar, à la frontière du Pakistan, a prit de l’ampleur dans le reste du territoire. En effet, le gouvernement a déclaré que « le groupe ne cessait de s’étendre dans les autres provinces ».

« Nous ne permettrons pas aux terroristes de Daech de faire de l’Afghanistan une autre Syrie », a déclaré Jawad, 30 ans, un autre manifestant. « Le gouvernement doit élaborer un plan pour protéger les chiites. »

« Nos informations initiales montrent que les terroristes de Daech sont responsables des récentes attaques à Herat. Ils sont en expansion et sont toujours à la recherche de nouvelles zones géographiques », a déclaré Najeebullah Mani, responsable de la lutte contre le terrorisme au ministère de l’Intérieur. « Ils sont présents dans au moins 11 (des 34 provinces de l’Afghanistan). Leur objectif principal est de créer des divisions sectaires entre les gens du pays ».

Herat, qui borde l’Iran, a récemment assisté à une vague d’attentats contre les mosquées chiites.  En effet, l’année dernière, l’Afghanistan a été témoin d’une vague d’attaques contre la communauté chiite revendiquée par Daech.

Au moins 14 chiites ont été tués en octobre 2016 lors d’une explosion dans une mosquée de la ville de Mazar-e-Sharif, dans le nord du pays, quelques heures après que des hommes armés ont ciblé des fidèles dans un sanctuaire de Kaboul et martyrisé 18 personnes.

En juillet 2016, ils ont ciblé les membres de la communauté chiite de Kaboul dans un attentat-suicide tuant plus de 80 personnes et faisant 130 blessés.

Avec comme source: Abna

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.