Erdogan avec Rohani

Après le coup d’État, Erdogan confirme vouloir se rapprocher de l’Iran et de la Russie

Après le coup d’État échoué, le président turc Recep Tayyip Erdogan a confirmé à son homologue iranien, Hassan Rohani, dans un appel téléphonique ce lundi que son pays est prêt à collaborer avec l’Iran et la Russie pour la stabilité de la région. 

« Aujourd’hui, nous sommes prêts plus que jamais auparavant à œuvrer pour résoudre les problèmes régionaux main dans la main avec la Russie et de l’Iran; et en collaboration avec eux » a dit le Président turc Recep Tayyip Erdogan à son homologue iranien Hassan Rohani pendant la conversation téléphonique ce lundi selon IRNA (Islamic Republic News Agency).

Erdogan a aussi rassuré le président iranien de la situation actuelle de son pays affirmant « qu’à présent, la situation est redevenue normale mais il est tout de même trop tôt pour dire que tout est résolu »

Quant à Rohani, il a encouragé et salué la maturité politique du peuple turc qui se leva pour défendre les autorités légitimes du pays.

« La stabilité et la tranquillité en Turquie ont un impact positif sur l’atmosphère dans toute la région. Nous avons aucun doute que la tranquillité dans le monde islamique ne peut aller de paire avec les terroristes et les superpuissances. » a insisté le président Rohani lors de l’appel.

Il semble qu’après les crises crées par le conflit syrien – dont l’animosité avec ses voisins et la Russie mais aussi le problème du dossier des réfugiés – Erdogan se soit décidé de se rapprocher de l’Iran et la Russie. Plusieurs observateurs pensent aussi que c’est le début d’un rapprochement avec le régime syrien après plusieurs années de soutien aux terroristes des différents groupes n’ayant produit que destruction et instabilité dans la région et dans son propre pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.