Hajj 2017: L’Arabie Saoudite se plie aux exigences de l’Iran

Un membre du conseil d’administration du Parlement iranien Akbar Ranjbarzadeh a déclaré que l’Arabie saoudite avait accepté les exigences de l’Iran pour assurer la sécurité, la dignité et la santé des pèlerins iraniens lors du Hajj 2017.

Lors d’une réunion ce mercredi matin, le représentant du leader pour le Hajj et les affaires de pèlerinage Seyyed Ali Ghazi Askar et la ministre iranienne de la Culture Reza Salehi Amiri ont soumis un rapport détaillé sur l’envoi des pèlerins iraniens au Hajj.

Il a été noté que l’Arabie saoudite a fait parvenir une lettre à l’Iran en annonçant que les Iraniens pourraient participer au pèlerinage de cette année dans les villes saintes de La Mecque et de Médine.

« La République islamique d’Iran a déclaré que les Iraniens ne participeraient pas aux rituels du Hajj, à moins que les deux parties ne s’entendent sur le problème et que le royaume soit d’accord avec les conditions fixées par l’Iran qui garantit la santé et la dignité des pèlerins iraniens La cérémonie du Hadj « , a-t-il déclaré.

L’Arabie saoudite a d’abord annoncé que l’Iran, comme d’autres pays, pouvait envoyer ses pèlerins et que le pays les recevrait chaleureusement, mais la République islamique a rejeté les remarques et, finalement, l’Arabie saoudite a accepté les conditions de l’Iran pour protéger ses pèlerins.

Ranjbarzadeh a souligné que, puisque l’Iran n’a pas d’ambassade en Arabie Saoudite, le pays a convenu de protéger légalement la santé, la dignité et la sécurité des pèlerins iraniens et éviter tout type de traitement inapproprié.

Avec comme source: Abna

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.