Iran : Babak Zanjani « le milliardaire corrompu » condamné à mort !

Ce 3 décembre, la Cour suprême iranienne a confirmé la condamnation à mort du milliardaire Babak Zanjani, accusé de corruption. 

Ce samedi, la Cour suprême a rejeté l’appel du milliardaire corrompu et a validé sa condamnation à la peine capitale qui avait été prononcée en mars dernier.

En effet, Babak Zanaji est accusé de fraude fiscale et d’autres crimes financiers à l’issue d’un long procès qui l’a reconnu coupable d’avoir empoché plus de 2,5 milliards d’euros.

Par ailleurs, la cour a annulé la condamnation à la peine de mort de ses deux associés: Mahdi Shams et Hamid Fallah Heravi, a indiqué l’agence ISNA.

L’homme possédant plus de 60 sociétés en Iran ainsi qu’à l’étranger, des parts d’une banque malaisienne (la First Islamic Bank), d’une compagnie aérienne turque, des institutions financières à Dubai, en Géorgie et en Malaisie et d’une flotte de tankers, a été placé sur la liste noire de l’Union européenne pour vente de pétrole à l’étranger. Il a ainsi contourné les sanctions établies envers Téhéran.

En décembre 2013, le ministère du pétrole a donc décidé de porter plainte contre Zanjani pour détournements de fonds.

Suite à 26 séances de procès, le tribunal lui a permis de rembourser son dû à plusieurs reprises. Cependant, il n’a jamais rempli cet ordre: selon ses avocats, la somme d’argent se trouvait à l’étranger et les sanctions internationales contre l’Iran n’ont laissé place à aucune transaction possible. Mais, aux yeux de la justice, cet argument est inacceptable car en effet, depuis 2015, plusieurs sanctions ont été levées et un accord a été établi avec l’Iran sur le programme nucléaire.

En outre, le gouvernement s’est excusé du fait que les sommes issues de la vente du brut ne soient toujours par rendues aux caisses d’Etat et a déclaré que la peine de mort de Zanjani ne permettra pas de rembourser le dû.

Le milliardaire avait été arrêté en décembre 2013, 3 mois après l’entrée en fonction du président Hassan Rohani qui s’est engagé à éliminer la corruption dans la République islamique.

L’Iran a aussi annoncé que le patrimoine immobilier du milliardaire qui comprend plusieurs villas, magains et d’autres propriétés serait vendu aux enchères.

Avec comme sources : Sputnik, Keyhani blog 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.