Les avions de guerres saoudiens utilisent des armes interdites au Yemen

Les avions de chasse saoudiens ont intensifié leurs attaques aériennes contre les provinces yéménites, en utilisant lors de leurs derniers raids, des armes interdites dans le monde.

Selon la chaîne yéménite al-Masirah, lundi,  l’Arabie saoudite a largué des bombes à sous-munitions (BASM) appelées aussi « roquettes », sur le district de Harad dans la province de Hajjah.

Ces bombes à sous munitions, qui peuvent contenir des centaines de mini bombes, représentent des risques pour civils pendant et après les attaques. En effet, les bombes non explosées peuvent éclater à tout moment des années après le conflit.

 

Plusieurs groupes de défense des droits de l’Homme, y compris Amnesty International et Human Rights Watch, ont signalé à diverses reprises l’utilisation de bombes à sous-munitions par Riyadh au Yémen.

Lundi, les saoudiens ont également lancé deux frappes aériennes contre des zones résidentielles dans la province d’Amran et deux autres sur le district de Dhahir dans la province de Saada, ainsi qu’un bâtiment résidentiel dans le district d’Asilan dans la province de Shabwah. Trois autres raids aériens ont frappé la région de Madfoun et la vallée d’Asrat dans le district de Nihm, au nord-ouest de la capitale yéménite à Sanaa.
 –
Mais l’armée Yéménite ne manque pas les représailles, en effet, à Nihm, les troupes du Yémen ont tué 15 mercenaires soutenus par l’Arabie Saoudite dans une attaque contre les positions des militants lundi, un jour après que des dizaines de mercenaires, dont 5 commandants, aient été tués lors d’affrontements avec les forces du Yémen.
 –
Par ailleurs, les tireurs d’élite de l’armée yéménite ont tué lundi un soldat saoudien dans la base militaire de Tal’a, dans la province de Najran, au sud-ouest de l’Arabie Saoudite. Les forces locales ont également tiré une volée de roquettes Katyusha à la base militaire de Qarn dans la province de Jizan, dans le sud-ouest de l’Arabie saoudite.
 –
Dimanche, les forces yéménites ont lancé des attaques de roquettes sur la base militaire al-Meqran à Jizan, tuant et blessant un certain nombre d’officiers saoudiens.
Les médias yéménites ont également diffusé des images montrant les pertes subies par l’armée saoudienne et ses mercenaires près du poste frontalier de Khadra à Najran. Ils ont également saisi une grande quantité d’armes et de munitions de mercenaires saoudiens pendant les opérations.
L’Arabie saoudite a commencé son agression militaire contre le Yémen fin mars 2015 dans le but de restaurer le pouvoir à l’ancien président Abd Rabbuh Mansur Hadi. Au total, plus de 11 400 personnes auraient perdu la vie.
 –
 –
Avec comme source: Abna

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.