Liban: l’armée arrête un important chef de Daesh, le Hezbollah les félicite

Des échanges de tirs ont eu lieu vendredi à l’aube entre l’armée libanaise et des membres du groupe terroriste Daech à proximité du camp des réfugiés syriens à Wadi Araneb, à Ersal, et ce dans le cadre d’une opération militaire des forces spéciales et des unités de l’armée, selon un communiqué de l’armée libanaise.

Au cours de cette opération, l’armée a réussi à arrêter Ahmad Youssef Amoun, important responsable au sein de Daech. Surnommé « el-Cheikh », il est accusé d’avoir apporté depuis 2013, une aide logistique à des kamikazes. Dix personnes qui l’accompagnaient on également été arrêtées, une onzième a été tuée.

Le responsable de Daech à Ersal a été grièvement blessé dans l’opération, d’après le communiqué, et une source médicale a indiqué à l’AFP qu’il avait été hospitalisé à Beyrouth.

Selon l’armée, Ahmed Youssef Amoun est impliqué dans la préparation de véhicules piégés utilisés dans plusieurs attaques au Liban, notamment dans la banlieue-sud de la capitale. Elle a également accusé cet homme d’avoir joué un rôle dans des attaques contre l’armée lors des affrontements ayant opposé, en août 2014, des membres des forces libanaises de sécurité à des takfiristes d’Al-Qaïda et de Daech, qui avaient brièvement occupé Ersal.

En se repliant vers la Syrie, les takfiristes avaient kidnappé et pris en otage 30 soldats et policiers, dont cinq avaient ensuite été exécutés.

Le Front Al-Nosra, groupe terroriste qui était alors la branche syrienne d’Al-Qaïda, a relâché l’année suivante les 16 membres des forces de sécurité qu’il détenait mais l’EI retient toujours les neuf autres.

Le Hezbollah félicite l’armée libanaise pour cette opération qualitative

Le Hezbollah a salué vendredi, dans un communiqué, « l’opération qualitative menée par l’armée libanaise contre le groupe terroriste Daech dans le jurd de Ersal ».

« Cette opération illustre le rôle de l’armée au niveau de la sauvegarde de la frontière face aux terroristes et la défense du pays et de ses habitants », a-t-il dit.

Et d’ajouter: « Cette opération héroïque exprime l’engagement des forces armées libanaises à effectuer des frappes préventives contre les terroristes là où il faut dans le but de les empêcher de préparer des actes criminels contre les Libanais ».

« Ces frappes limitent la menace de ces assassins. Elles ouvrent la voie à leur anéantissement et au démantèlement de leur organisme qui menace le pays et sa sécurité », a-t-il noté.

Le Hezbollah a rappelé au peuple « les soldats otages de ces groupes terroristes », souhaitant enfin que « cette opération, ainsi que d’autres qui s’y apparenteront, leur permette de rentrer chez eux ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.