MODE D’EMPLOI : Comment battre correctement sa femme selon les Wahabbites

Une chaine de télévision nationale du Royaume d’Arabie Saoudite a diffusé une vidéo, dans laquelle un soi-disant médecin de famille « islamique » est venu enseigner aux hommes la façon la plus « correcte » de battre leurs femmes.

Après avoir approuvé et diffusé la vidéo, le gouvernement saoudien a publié la vidéo tant controversée aux États-Unis via le Middle East Media Research Institute, basé à Washington DC, en avril 2016. Le groupe des activistes féministes décrivent la vidéo comme étant tout simplement exaspérante.

La vidéo expose Khaled Al-Saqaby, un médecin se présentant comme un thérapeute, il enseigne aux hommes comment battre convenablement leurs épouses si celles-ci sont amenées à désobéir. Selon lui, les maris ne devraient pas lever la main immédiatement sur leurs femmes, mais d’abord les discipliner. Dans le reste de la vidéo il fait également un rappel de base, en précisant le rôle primordial de l’homme au sein d’un mariage, ses devoirs et responsabilités.

Dans le cas où les femmes désobéissent à leurs maris, Al-Saqaby explique que les hommes devraient suivre les étapes ci-dessous en s’assurant que les femmes soient corrigées:

  • La 1ère étape est de lui rappeler vos droits et ses devoirs selon Allah.
  • La 2ème étape est de l’abandonner dans son lit.
  • La 3ème étape, moment fatidique: la battre, mais en accord avec les conditions islamiques. La sanction physique ne doit pas être effectuée avec une tige (fouet), ni un objet pointu. Il est recommandé d’utiliser un « siwak » (bâton pour nettoyer les dents) ou un morceau de tissu, « ainsi la femme se sentira mal de la façon dont elle a traité son mari », explique Al-Saqaby.

Al-Saqaby dit que son enseignement sur la façon de battre les femmes n’est pas exhaustif et que parfois, les hommes peuvent agir sur leurs femmes sans suivre ses recommandations pas à pas, quand leurs épouses vont à l’extrême en leur désobéissant. Il a également reproché aux femmes d’être trop souvent têtues et de trop provoquer leurs maris, et que de ce fait, seuls les coups peuvent les remettre à l’ordre. Les critiques de la vidéo affirment que les instructions données par le médecin sont présents dans le Saint Coran.

« Parfois, une femme fait l’erreur qui pousse ainsi son mari à la battre. Je suis navré de dire qu’il y a des femmes qui disent « Vas-y ! Ose  me battre si tu es un vrai homme ! » Elles sont clairement dans la provocation », explique-t-il dans la vidéo.

Matt Agorist, auteur du Projet de la Pensée Libre a fait la chronique de quelques versets du Coran et de Hadiths pour souligner comment un texte religieux peut être utilisé pour inciter à la paix ou à la violence. Selon lui, la vidéo d’Al-Saqaby ne doit pas être pris au sérieux car c’est le fruit de ses interprétations, afin de servir l’intérêt de la classe dirigeante du pays.

Certains groupes de femmes ont également appelé le gouvernement des États-Unis à condamner la vidéo, car elle dénigre la féminité. Mais ni le Département d’Etat, qui est responsable des relations internationales pour le pays, ni aucun fonctionnaire de la Maison Blanche, n’a commenté la vidéo controversée.

Ce n’est pas la première fois que les États-Unis ferment les yeux sur des événements en Arabie Saoudite. Au début de cette année, les Wahabbites se sont lancés dans un exercice de décapitation de personnes s’opposant à la politique dictatoriale de la classe dirigeante du pays. 47 personnes, dont un éminent Chiite Nimr Bakir al-Nimr (qu’Allah lui fasse miséricorde) ont été décapitées le 1er janvier 2016 pour avoir entrepris des activités anti-gouvernementales. Les États-Unis n’ont jamais commenté, ni publié une déclaration sur les décapitations.

 

Avec comme source: Abna.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.