Le Pape François remercie l’ayatollah Makarem Shirazi pour sa lettre au Vatican

Le Pape François, leader de l’Eglise catholique, a exprimé sa gratitude à l’ayatollah Makarem Shirazi pour sa lettre, que ce dernier avait adressé au Vatican. 

Le Pape François a adressé une lettre à l’ayatollah Makarem Shirazi pour lui faire part de sa gratitude concernant la lettre qui lui avait été envoyée en août dernier, dans laquelle le sheikh déclare que: « l’islam n’est pas le terrorisme », et le remercie pour sa position sur l’islam en disant: « Je suis vraiment ravi d’avoir entendu vos propos lors de votre dernier voyage en Pologne, où vous avez déclaré que « l’Islam n’est pas le terrorisme » et précisez que toutes les religions se dissocient de toute forme de violations ou de radicalisme. Votre sage position au sujet de l’Islam, ainsi que votre condamnation des actes inhumains menés par les groupes Takfiristes tels que ISIS, sont vraiment admirables ».

Le Vatican a envoyé une lettre officielle disant: « Le Pape François a été ravi d’avoir reçu une lettre de votre éminence et a tenu à exprimer sa gratitude ».

« A son éminence, l’ayatollah Makarem Shirazi, qui sait d’ores et déjà le message (but) de toutes les religions -en particulier les religions monothéistes- qui est tout d’abord, le culte absolu de Dieu. Se rajoute à cela, le respect et l’amour envers toutes les personnes avec lesquelles nous interagissons. Par conséquent, la violence – surtout celle qui est exprimée au Nom de Dieu ou de la religion – est considérée comme une insulte grave envers le Tout-Puissant, et elle est une forme de grande injustice contre les personnes opprimées », a déclaré le Pape dans la lettre.

« Dès lors, il est primordial que les chefs religieux actuels du monde restent unis, pour exprimer leur soutien vis à vis des droits légitimes et de dignité de chaque être humain », a-t-il conclu.

Durant sa visite en Pologne, le Pape avait souligné que l’islam ne peut pas être lié au terrorisme et à la violence, et qu’aucune religion divine ne doit être associé à ces termes.

Retrouvez la lettre en entier de l’Ayatollah Makarem Shirazi au Pape François : ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *