Trois condamnés à mort au Bahrein exécutés

Bahreïn : 3 jeunes chiites ont été exécutés ce matin !

Comme nous l’avons indiqué dans un article hier, il y avait plusieurs éléments indiquant que l’exécution des trois condamnés à Bahreïn était imminente. Malheureusement, cela s’est confirmé car ils ont été exécuté ce matin.

Des informations avaient circulé samedi sur l’imminence de ces exécutions et avaient provoqué l’indignation des organisations des droits de l’Homme et des manifestations dans plusieurs villages du pays à majorité chiite.

Les trois Bahreïnis, qui appartiennent à la majorité chiite du pays qui est en contestation contre la dictature depuis 2011, avaient été condamnés à mort car accusés d’avoir commis un attentat ayant coûté la vie en 2014 à trois policiers. Les aveux ont été faits sous la torture et les jugements dans des tribunaux sans impartialité et équité soumis au pouvoir dictatorial de la famille Al-Khalifa. Ce Lundi, la Cour de cassation de Bahreïn avait confirmé les trois condamnations à mort.

Depuis, les familles ont ressenti que leur exécution était imminente car il leur a été demandé de venir visiter en urgence leurs enfants et de reprendre leurs affaires.

Aujourd’hui, très tôt le matin, les trois condamnés Sami Mushaima, Ali Al-Singace et Abbas Al-Samea ont été exécutés par un peloton d’exécution, donc par balles.

Brian Dooley, responsable de l’ONG Human Rights Defenders basée à Washington, avait demandé au gouvernement américain ; dont une partie de la flotte est basée à Bahreïn, de « mettre en garde son allié du Golfe contre un niveau de répression effrayant et irresponsable susceptible de provoquer la colère et davantage de violence dans une région déjà volatile ».

Avec comme source : Le Monde

La mère de Abbas Al-Samea : « je me plaindrais auprès de Dieu de toi Ô Hamad (le roi) »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.